Avant que vous ne commenciez la lecture de cet article, sachez qu’aujourd’hui si j’arrive à écrire ces mots c’est que je suis intimement convaincue de l’impact qu’ont les émotions sur notre santé.

Cependant, lorsque ma vie ne se résumait qu’aux mots (ou maux) : cancer – traitements – souffrance ; j’aurais été incapable d’entendre, de lire et de m’ouvrir à un potentiel lien entre les émotions et la maladie.

Cet article n’est absolument pas là pour vous charger d’une forme de culpabilité, mais simplement pour vous inviter à ouvrir votre cœur !

Enormément de patients racontent qu’il y a un « avant » et un « après » cancer. Et très souvent, « l’après » est plus épanouissant… Je fais partie de ces patients dont le cancer a bouleversé la vie ! C’est de ce postulat qu’est parti ma réflexion.

Vivre l’épreuve du cancer dépose sur notre route une multitude d’émotions ! Et elles ne sont pas là par hasard… c’est ce que nous allons décrypter dans cet article.

Les émotions ? A quoi ça sert ?

Avant d’essayer de comprendre ce qu’elles apportent, comprenons d’abord ce qu’est une émotion.

Le mot émotion vient du latin « MOTIO » qui signifie « en mouvement ».

Une émotion est donc un signal qui nous pousse à agir qui nous invite à nous mettre en mouvement.

On peut comparer une émotion au témoin lumineux d’un tableau de bord de voiture : par exemple lorsque le voyant de la réserve d’essence s’allume, peut-être faites-vous encore quelques kilomètres mais assez rapidement vous allez à la pompe à essence. Ce témoin vous a invité à agir et vous a invité à vous mettre en mouvement.

Une émotion fonctionne un peu de la même manière. Elle vous apporte des informations sur des besoins nourris ou non nourris et vous propose de vous mettre en action pour nourrir ces besoins.

Comme le voyant lumineux de votre voiture, elle vous communique qu’il y a quelque chose à faire, elle vous invite à agir.

Y a-t-il un lien entre le cancer et les émotions ?

Le lien entre le corps et l’esprit, entre la santé et la maladie n’est pas un concept nouveau.

Le rapport entre la santé physique et la psyché ou les émotions est très ancien. Déjà Platon ou Socrate l’évoquait. Socrate disait que « l’ignorer serait faillir à son rôle de médecin ».

Selon Wilhelm Reich (disciple de Freud), la maladie, le cancer est une manifestation d’un long processus qui serait causé par la carence d’énergie vitale dans le corps.

Il y a beaucoup de patients qui racontent qu’on leur a diagnostiqué un cancer après avoir vécu une situation traumatisante ou émotionnellement difficile à surmonter. Est-ce un simple hasard ? Je ne crois pas…

Pour ma part, au-delà de toutes les études qui ont été menées sur ce sujet je suis convaincue du lien qui existe entre notre corps, notre esprit, notre cœur et peut-être aussi notre âme.

Je suis convaincue qu’il est primordial de s’écouter. Qu’il est essentiel de prendre le temps de se connecter aux émotions qui nous traversent continuellement.

On parle souvent des facteurs favorisants le cancer : le tabac, la malbouffe, l’alcool, etc. … En y réfléchissant, est-ce que toutes ces (mauvaises) habitudes ne sont-elles pas déjà un moyen de fuir une émotion désagréable ou une situation difficile ?

Posons-nous cette question : « Quelle est la valeur qui a été bafouée chez moi lorsque – par exemple – j’ai allumé ma première cigarette ? »

Ou encore : « De quelle émotion je cherche à me détourner lorsque j’ouvre le frigo pour aller chercher de quoi grignoter ? »

Notre corps, un messager ?

Faisons encore une métaphore et imaginons que nos émotions sont des moussaillons qui alertent leur capitaine qu’il y a un trou dans la coque du navire ! Et que le bateau prend l’eau !

Il est évident, que dans ce cas : il faut agir ! Que se passe t’il si le capitaine n’écoute pas ce message ? Les messagers reviendront à la charge et insisteront de façon un peu plus prononcée et très certainement un peu moins polie.

On en vient alors à nous poser cette question : « Et si finalement le cancer était en moyen que notre corps à trouver pour extérioriser quelque chose ? »

 

Je vous propose de jouer un peu sur les mots.

Dans le mot cancer on entend « quand ça sert ». Et si le cancer servait à quelque chose ? Si le cancer était un moyen que votre corps à trouver pour vous inviter à exprimer ou à extérioriser certaines tensions, difficultés ou mal-être  ?

Ou encore dans le mot maladie on peut décoder : « le mal a dit ». Quel est le message que votre âme cherche à vous transmettre ? Que devez comprendre par cette maladie ?

Mot_cancer

Continuons : Lorsque l’on vit un cancer, la question de vie ou de mort est très présente… On sent le poids de l’épée de Damoclès au-dessus de nous. Se poser la question de comment faire pour rester en vie est tout à fait normal. Si on décrypte ces mots dans « comment faire pour rester en vie ? », on entend : de quoi ai-je EN–VIE ? De quoi ai-je vraiment envie ? Comment me sentir parfaitement aligné avec mes envies et mes aspirations les plus profondes ?

Le cancer : une expérience de vie particulière

Je ne trouve pas toujours juste d’entendre les mots « se battre contre un cancer ».

Pour moi, le cancer est une expérience de vie. Certes c’est une expérience extrême, difficile et douloureuse. Mais la maladie peut nous permettre d’aller de l’avant, elle peut nous permettre de comprendre, de trouver réellement ce pourquoi on est là ! Comprendre ce qui nous fait vibrer. C’est une expérience qui peut ouvrir les portes de notre cœur et nous aider à trouver cette meilleure version de nous-même.

femme_cancer_émotion

Et vous quelle est l’émotion qui est présente ? Qu’est-ce que votre cœur essaie de vous dire au travers de cette maladie ?

Je serai ravie de connaitre votre avis et d’échanger autour des émotions et de leur impact sur le cancer ! N’hésitez pas à me contacter pour en parler.

A bientôt,

Faisons connaissance…

Je suis Valérie Dupuis : Infirmière, coach et thérapeute holistique. Je suis spécialisée dans l’accompagnement des personnes vivant l’épreuve du cancer. En rémission d’un cancer métastasé, je sais et comprends ce que vous vivez ! Aujourd’hui, je mets mon expérience professionnelle mais aussi personnelle à votre service. Vivre l’expérience du cancer est douloureux et difficile, mais il est possible de traverser cela sereinement. Je vous accompagne sur ce chemin :

« On va de l’avant ensemble… »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: